Articles Commentaires

Cine Blog » Festivals » A Contis-Plage, le court est Ă  l’honneur

A Contis-Plage, le court est Ă  l’honneur

Contis, petit village dans les Landes, son immense plage de sable fin, son immense camping et son … cinĂ©ma d’art et d’essai! Ce n’est pas une mince surprise que de retrouver une salle pareille dans un tel endroit, programmant toute l’annĂ©e des films ambitieux en V.O., vĂ©ritable lieu de vie du village et des alentours 365 jours par an (le cinĂ©ma fait aussi restaurant/CafĂ©/Internet), et organisant depuis 17 ans dĂ©jĂ  un Festival international festif avec une compĂ©tition europĂ©enne de courts-mĂ©trages et plusieurs avant-premières de prestige (cette annĂ©e, notamment, La part des anges, Le Grand Soir, Marley, 80 jours,…). PrĂ©sentĂ© aussi, le moyen mĂ©trage du comĂ©dien Bernard Blancan, Retour aux sources, un titre Ă  la signification double pour un film aussi Ă©mouvant que d’une grande tendresse et d’une vraie drĂ´lerie. Bernard Blancan est parti sur les traces de son père gĂ©nĂ©tique dont il fait la connaissance en 2006. AndrĂ© Blancan est sourcier et son fils va le devenir. Le film est donc Ă  la fois un portrait d’une famille recomposĂ©e et de retrouvailles improbables et une enquĂŞte sur les mystères scientifique autour des sourciers et des magnĂ©tiseurs. Une vraie rĂ©ussite!

Festival International de Contis

Parmi la quarantaine de courts en compĂ©tition, le jury de cette 17eme Ă©dition qui s’est tenu du 31 mai au 4 juin a primĂ© les films suivants:

– Grand Prix du jury: DANS LA COUR DES GRANDS de Annarita Zambrano

– Prix spĂ©cial du jury: CONVERSATION AVEC UN EPOUVANTAIL de Sylvain Dieuaide

– Mentions spĂ©ciales du jury: EVA de FrĂ©dĂ©ric Duvin –  COSA NATURALI de Germano Maccioni

– Prix du public : LA VALLEE DES LARMES de Agathe Dronne

Coup de coeur Contis : TEMPETE DANS UNE CHAMBRE A COUCHER de Laurence Arcadias et Juliette Marchand

– Prix VidĂ©o de Poche: N ARRATIVES de Eva Becker & COSA NATURALI de Germano Maccioni

Mais le Festival est aussi un lieu convivial d’Ă©changes et de rencontres professionnels, avec des tables rondes et des discussions informelles autour d’un repas, d’un concert (le groupe guinĂ©en Soyou Demourou a mis le feu au CinĂ©ma de Contis le vendredi soir avec ses rythmes endiablĂ©s), d’une baignade dans l’ocĂ©an ou mĂŞme sur les terrasses des bungalows oĂą sont logĂ©s les invitĂ©s du Festival (j’ai partagĂ© un de ces bungalows avec les rĂ©alisateurs Thomas Bardinet – qui a signĂ© Nino sorti en salles il y a quelques semaines – et Jean Berthier avec qui j’ai pu notamment Ă©changer sur l’Ă©conomie de l’industrie du court et sur les aspirations artistiques et professionnelles des uns et des autres.

Voila un Festival qui se tient une semaine après le grand barnum cannois et qui est dans l’esprit son opposĂ© absolu. Familial, intime et convivial, le Festival de Contis est une bouffĂ©e d’oxygène au bord de l’OcĂ©an pour recharger les batteries en continuant Ă  parler encore et toujours de sa passion dĂ©vorante, le cinĂ©ma… Rendez vous l’an prochain dans les Landes!

Emmanuel Pujol

NDLR: Un immense merci Ă  Karine Durance pour l’invitation et l’organisation ainsi qu’Ă  Betty, Rainer et toute l’Ă©quipe du cinĂ©ma de Contis!

avatar A propos de l'auteur : Emmanuel Pujol (218 Posts)

Fou de cinéma et fou tout court, Emmanuel écrit pour Fan-de-cinema.com, se fait filmer dans Après la Séance et mange, dort, vit cinéma 24 heures/24! De films en festivals, il ne rate rien de l'actu ciné pour vous faire partager ses coups de coeur et ses coups de gueule...


ClassĂ© dans : Festivals · Mots-ClĂ©s:

Contenus sponsorisés
loading...

Commentaires Clos.