Articles Commentaires

Cine Blog » Festivals » Festival de Deauville, saison 3 √©pisode 6, la fin approche…

Festival de Deauville, saison 3 √©pisode 6, la fin approche…

36eme Festival du Film Am√©ricain de DeauvilleLes films n’ont beau pas nous enthousiasmer, les stars ont beau ne pas affluer en nombre sur le tapis rouge de Deauville, la semaine est tout de m√™me pass√©e √† une allure folle…¬†C’est toute la contradiction d’un Festival de cin√©ma: m√™me quand il ne se passe pas grand chose, le temps file sans qu’on s’en rende compte.¬†Pas grand chose?¬†C’est presque un euph√©misme! Ma seule anecdote du jour, c’est de m’√™tre retrouv√© coup sur coup au CID¬†assis √† c√īt√© de Catherine Matausch et d’Eric Neuhoff, respectivement journalistes √† France 3 et au Figaro (et accessoirement √©crivain pour le second). Passionnant, non? Bref, retour √† l’essentiel, les films!

Toujours et encore des histoires de famille

La veille au soir j’avais quitt√© le CID sur un pathos d√©goulinant et √† ma plus grande joie (euph√©misme?¬†Si peu… Ironie?¬†Moi?¬†Voyons…¬†Enfin enfin!) je me retrouvais plong√© encore une fois dans les affres de la maternit√© douloureuse.¬†Pas d’enfant mort dans Mother & Child certes mais une m√®re-fille de 14¬†ans qui abandonne sa fille et qui √† la mort de sa m√®re presque 40¬†ans plus tard se rend compte √† quel point elle est seule et caract√©rielle (sobre mais fig√©e Annette Bening), une femme de 37¬†ans (toujours parfaite Naomi Watts) carri√©riste √† souhait qui n’a jamais connu sa m√®re qui l’a abandonn√© √† la naissance (oh non, c’est pas vrai, l’une pourrait-elle √™tre la m√®re de l’autre?¬†Quelle extraordinaire coincidence, cela serait-il!) et une derni√®re qui ne peut pas avoir d’enfants et qui veut en adopter un (KerryWashington en surjeu permanent).¬†Certes, le sc√©nario se tient – le r√©alisateur n’est pas pour rien le fils du fameux √©crivain Gael Garcia Marquez – mais √† trop vouloir donner dans l’√©motion, il tombe dans le pathos et semble s’y complaire avec un final tire-larmes √©puisant apr√®s 2 heures de film. Les am√©ricains ont d√©cid√©ment ce d√©faut r√©dhibitoire de vous imposer des √©motions plut√īt que de simplement et subtilement les sugg√©rer! La conf√©rence de presse n’allait pas apporter d’√©clairages tr√®s int√©ressants sur le film, juste l’occasion d’apprendre qu’Annette Bening avait appris la plong√©e sous marine en travaillant sur un bateau (ouah) et que Gael Garcia Marquez disait toujours du bien des sc√©narios de son fils, ce qui n’aidait en rien ce dernier mais au moins lui √©conomisait des s√©ances de psy!

Pas le temps de souffler, retour au CID¬†pour le 10eme film en comp√©tition, The Myth of the American Sleepover qui pourrait se traduire assez litt√©ralement par Le mythe am√©ricain de la soir√©e pyjama.¬†Vous ne serez donc pas √©tonn√© d’apprendre qu’il s’agit d’une chronique tendre mais tr√®s lente (et donc un peu longuette) sur les adolescents am√©ricains et leurs tourments amoureux.¬†Pas d√©nu√© de charme, tr√®s clich√© malgr√© sa volont√© underground de filmer ces teens au plus pr√®s de leurs r√©alit√©s quotidiennes avec un gros grain de pellicule, le film qui suit 3 jeunes tout au long d’une longue nuit de f√™tes tristement alcoolis√©s et de dragues innocentes a apparemment beaucoup ennuy√© les spectateurs toujours aussi s√©v√®res et peu cin√©philes du CID.¬†A¬†la fin de la projection, un homme d’un √Ęge certain m’interpelle pour me dire: ¬ę¬†C’√©tait nul, hein?¬†¬Ľ, convaincu que j’allais acquieser.¬†Or, pas du tout, je lui r√©ponds que je le trouve s√©v√®re et que le film ne manque pas de qualit√©s.¬†Sa r√©ponse, laconique et d’une intelligence rare?¬†¬ę¬†Des conneries, oui!¬†¬Ľ.¬†Je suis toujours aussi emerveill√© par l’esprit critique et la vivacit√© intellectuelle des gens…

Une arnaque et une respiration

Allait ensuite suivre la projection d’un non-film, une arnaque absolue.¬†The Imperialists are still alive n’offre rien qu’une vacuit√© pr√©tentieuse, un m√©lange de toutes les langues digne d’une tour de Babel bord√©lique au discours assez tendancieux (quand il y en a et que ce n’est pas une simple succession de sc√©nettes d’artistes underground se rencontrant dans des soir√©es so hype, so private).¬†Elodie Bouchez n’y est pas non plus vraiment √† son avantage, notamment dans une sc√®ne d’introduction o√Ļ elle apparait enti√®rement nue.¬†Tr√®s courageux de sa part, pas tr√®s flatteur.

Pour finir la journ√©e, je d√©laissais la remise du prix litt√©raire √† Carol Joyce Oates (Beigbeder n’√©tait m√™me pas l√† pour le remettre, il a laiss√© cet honneur √† Eric Neuhoff, mon voisin de projection) et Fair Game et je me rendais au Casino pour Get Low, une jolie histoire (avec secret de famille √©videmment) port√©e par un Bill Murray r√©jouissant en entrepeneur de pompes fun√®bres et un impeccable Robert Duvall en vieil ermite qui sort de sa tani√®re une derni√®re fois avant de mourir pour r√©v√©ler un terrible secret.¬†Le film n’√©vite pas de tomber dans sa derni√®re sc√®ne dans un pathos qu’une majorit√© de films pr√©sent√©s cette ann√©e n’a pas su √©viter.¬†Toutefois, √©tant donn√© la programmation du jour, ce petit film sympathique made my day.

Ma traditionnelle soir√©e au Casino de la semaine s’est sold√©e par un magnifique gain de …¬†1,80‚ā¨ aux machines √† sous (ouh ouh).¬†Je suis donc rentr√© les poches pleines et de quoi r√™ver √† une meilleure programmation pour les deux derniers jours de Festival.

Demain, samedi, retrouvez moi pour la fin du r√©cit palpitant de cette 3eme saison de Fan-de-cinema au Festival de Deauville…¬†Qui sait, il y a aura peut √™tre un ultime rebondissement…¬†ou pas! Par contre, je vous promets mon pronostic avant la c√©r√©monie du palmar√®s qui aura lieu pour la premi√®re fois samedi soir.

Bonne soir√©e √† tous…¬†Sweet dreams!

Emmanuel Pujol

 

 

 

 

avatar A propos de l'auteur : Emmanuel Pujol (218 Posts)

Fou de cinéma et fou tout court, Emmanuel écrit pour Fan-de-cinema.com, se fait filmer dans Après la Séance et mange, dort, vit cinéma 24 heures/24! De films en festivals, il ne rate rien de l'actu ciné pour vous faire partager ses coups de coeur et ses coups de gueule...


Class√© dans : Festivals · Mots-Cl√©s: ,

Contenus sponsorisés
loading...

Commentaires Clos.