Articles Commentaires

Cine Blog » Festivals » Deauville, dimanche 6, une journ√©e (presque) peace & love

Deauville, dimanche 6, une journée (presque) peace & love

J’esp√®re arriver √† poster ce billet d’humeur ce soir: voil√† deux fois de suite que mon cher PC me plante au milieu de sa r√©daction…¬†Troisi√®me et derni√®re tentative de la soir√©e.¬†Je croise les doigts.¬†(NDLR: Encore rat√©.¬†Me voil√† priv√© de Wi-fi.¬†Aie.¬†Heureusement un ordinateur fixe encore connect√© au r√©seau me permet quand m√™me de vous tenir au courant de mes aventures √† temps!)

Le soleil a encore brill√© tr√®s g√©n√©reusement sur le sable normand.¬†Je ne me suis toutefois pas laiss√© d√©tourner de mon objectif premier ici, √† savoir vous faire vivre en int√©gralit√© (ou presque!) ce 35eme Festival du cin√©ma am√©ricain toujours assez pauvre en stars malheureusement. Pas de stars certes mais beaucoup de films: 5 au total dans les 3 salles… Compte-rendu

Au ciné de 9h à 21h

Pour ceux qui s’en souviennent, j’avais souvent annonc√© l’an dernier mon intention d’assister aux projections de presse du matin.¬†R√©sultat, je m’√©tais p√©niblement extirp√© de mon lit une seule fois pour aller voir l’Echange de Clint Eastwood dont je n’avais finalement m√™me pas √©crit la critique (j’en vois d√©j√† qui se demandent comment j’ai r√©ussi √† me faire accr√©diter √† nouveau apr√®s une telle omission inadmissible!).¬†Cette ann√©e, pas de promesses en l’air, juste des faits.¬†Et c’est ainsi que ce matin √† 9h p√©tantes, j’√©tais assis au Morny pour une jolie surprise, Me and Orson Welles, film dont je n’attendais pas grand-chose sans doute √† cause de la pr√©sence au g√©n√©rique de Zac Efron, le playboy pour midinettes. A l’arriv√©e, une belle reconstitution du New-York des ann√©es ’30¬†et un hommage au g√©nial mais totalement m√©galomane Orson Welles.

Direction ensuite le C.I.D. pour deux films tr√®s sexe, drogue and rock’n’roll.¬†Le premier, When you’re strange, est un documentaire sur les Doors et leur leader charimastique, Jim Morrison sign√© par le cin√©aste ind√©pendant Tom DiCillo.¬†J’avoue que la musique des Doors √©tant par moment particuli√®rement planante et mon √©tat de fatigue due √† une nuit tr√®s courte assez avanc√©e, je me suis parfois laiss√© aller √† un assoupissement mystique.¬†Le documentaire b√©n√©ficie pourtant de Johnny Depp en tant que narrateur et de plusieurs archives in√©dites.¬†Pour le reste, les fans du groupe ne devraient pas apprendre grand chose de ce documentaire qui ne regorge pas de r√©v√©lations.

2eme film qui sent bon l’herbe coup√©e, le Flower Power et les ann√©es ’70, c’est H√ītel Woodstock d√©j√† pr√©sent√© √†¬†Cannes cette ann√©e.¬†Le nouveau film de Ang Lee reconstitue joyeusement l’organisation de Woodstock √† travers les yeux d’un jeune homme dont les parents tiennent un h√ītel miteux et au bord de la faillite √† quelques kilom√®tres du lieu du concert mythique.

J’ai ensuite bien cru ne pas pouvoir assister √† 500 jours ensemble tant la queue √† l’entr√©e du CID √©tait impressionnante.¬†Comme les journalistes ne semblent plus b√©n√©ficier d’une file r√©serv√©e, j’ai du improviser: ni une, ni deux, je suis pass√© par une porte d√©rob√©e pour me rendre en salle de presse et me faufiler ensuite dans la salle.¬†J’aurais d’ailleurs regrett√© de louper cette jolie com√©die romantique plut√īt originale m√™me si elle n’√©vite pas certains clich√©s inh√©rents au genre.

Taking WoodstockUne organisation toujours trop stricte

Un dernier film m’attendait √† 19h pile soit exactement l’heure √† laquelle √©tait cens√© se terminer 500¬†jours ensemble. Mais si, l’an dernier, le Festival semblait mettre un point d’honneur √† respecter la ponctualit√©, il semble que cette ann√©e l’organisation soit plus large sur le respect des horaires.¬†C’est donc avec 15 minutes de retard que je me pr√©sentais devant le Casino pour voir Nightmare in Red, White and Blue, une r√©trospective du cin√©ma am√©ricain d’horreur de ces 50 derni√®res ann√©es…¬†Mais l√† deux ouvreurs tr√®s fid√®les au r√®glement nous (je n’√©tais pas¬†seul √† vouloir prendre la s√©ance en cours)¬†interdisait l’acc√®s de la salle car le film avait √©videmment d√©j√† commenc√©.¬†Les consignes sont strictes m√™me quand la salle est √† moiti√© vide.¬†Et l’argument de ne pas d√©ranger les spectateurs est tellement sp√©cieux puisque des gens vont aux toilettes ou quittent la projection en cours de s√©ance et g√™nent tout autant les spectateurs.¬†Apr√®s une longue insistance de ma part, nous avons √©t√© conduits au bureau de l’organisation o√Ļ nous avons plaid√© notre cause et l’absurdit√© d’un r√®glement bien trop rigide.¬†Et bingo nous avons √©t√© autoris√© √† p√©n√©trer dans la salle du Casino sous bonne escorte, deux gentils gorilles de la S√©curit√© nous accompagnant pour d√©liver de leurs obilgations les ouvreurs. Bilan?¬†20¬†minutes de perdus.¬†Merci quand m√™me! Au final, le documentaire √©tait plut√īt¬†int√©ressant et d√©crivait bien les parall√®les entre les diff√©rents cycles du cin√©ma d’horreur et l’√©volution de la soci√©t√© US¬†et de la vision du r√™ve am√©ricain.

21h, le soir tombait, la fin me tenaillait – je n’avais grignot√© qu’un panini et une d√©licieuse part de tartes citrons meringu√©s sur la plage (pas abandonn√©e) – il √©tait l’heure pour moi de rentrer √† l’appartement apr√®s une belle journ√©e

A demain avec le d√©but tr√®s attendu de la comp√©tition officielle.¬†Ca commence √† 11h avec Cold Souls, un film au pitch tr√®s intriguant.¬†J’ai h√Ęte

 

Emmanuel Pujol

avatar A propos de l'auteur : Emmanuel Pujol (218 Posts)

Fou de cinéma et fou tout court, Emmanuel écrit pour Fan-de-cinema.com, se fait filmer dans Après la Séance et mange, dort, vit cinéma 24 heures/24! De films en festivals, il ne rate rien de l'actu ciné pour vous faire partager ses coups de coeur et ses coups de gueule...


Class√© dans : Festivals · Mots-Cl√©s: ,

Contenus sponsorisés
loading...

2 Réponses pour "Deauville, dimanche 6, une journée (presque) peace & love"

  1. avatar Meylie dit :

    Waa tu chomes pas!!
    Merci Manu pour ta tenacité ( les PC qui plantent ca me connait ! )

    hate de voir la suite ^^

  2. avatar Dnlx dit :

    Ouah c’est carr√©ment le marathon du
    film la ! Merci de nous faire vivre l’√©v√©nement.
    L’histoire ne dit pas en revanche ce qui se passe durant les nuits normandes …;-)