Articles Commentaires

Cine Blog » En DVD » ZODIAC de David Fincher maintenant en DVD

ZODIAC de David Fincher maintenant en DVD

L’histoire

De 1966 Ă  1978, l’histoire de trois individus dĂ©terminĂ©s Ă  mettre un terme aux agissements du Zodiac killer, un tueur en sĂ©rie responsable de la mort de 37 personnes Ă  San Francisco.

Le tournage

Zodiac en DVDZODIAC couvre plusieurs Ă©poques sans donner pour autant dans le « film d’Ă©poque ». Évitant le piĂšge de la reconstitution, Fincher et ses collaborateurs optĂšrent pour un maximum de sobriĂ©tĂ© : « Je ne voulais pas d’un pastiche visuel, d’un ersatz de « Starsky et Hutch », d’un kitsch Ă  la sauce seventies. Par souci d’authenticitĂ©, j’ai incorporĂ© aux dĂ©cors le genre de meubles ou d’accessoires quasi intemporels qu’on se transmet de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration, et qu’on trouve chez tout le monde. C’est clairement le cas dans l’appartement de Robert. J’aurais pu faire passer plus de Vokswagen dans le champ, mais je pense que nous avons donnĂ© une bonne reprĂ©sentation de l’Ă©poque, mĂȘme si elle n’est pas techniquement irrĂ©prochable. La musique, de toute maniĂšre, mettra le spectateur sur la voie. »

L’Ă©quipe tourna cinq semaines dans la rĂ©gion de San Francisco, et filma le reste Ă  Los Angeles.

« Cean Chaffin, qui est une de nos meilleures productrices, a Ă©tabli un plan de travail d’une centaine de jours, si bien ajustĂ© Ă  nos besoins que nous avons bouclĂ© le tournage dans les dĂ©lais sans dĂ©passement. »

À L. A., les locaux du Chronicle furent recrĂ©Ă©s dans un ancien bĂątiment de la Poste. Un immeuble de Spring Street hĂ©bergea des rĂ©pliques du Palais de Justice et du San Francisco Police Department. Vallejo ayant considĂ©rablement changĂ© en trente-huit ans, il fallut utiliser des dĂ©cors de substitution Ă  Downey.

À « Frisco », la reconstitution de l’agression du Lac Berryessa demanda un travail consĂ©quent au chef dĂ©corateur Donald Graham Burt : « Les arbres derriĂšre lesquels s’Ă©tait dissimulĂ© le tueur avaient Ă©tĂ© dĂ©plantĂ©s. Il fallut transporter deux grands chĂȘnes par hĂ©lico et les mettre en terre trois ou quatre jours avant le tournage, sachant qu’ils ne survivraient pas longtemps. Deux « accessoires » fort coĂ»teux, mais totalement indispensables Ă  la scĂšne. »

CĂŽtĂ© habillement, Graysmith fournit Ă  Casey Storm des photos des annĂ©es soixante et soixante-dix. « Beaucoup des protagonistes Ă©tant en vie, nous tenions Ă  ce qu’ils se trouvent bien reprĂ©sentĂ©s », explique le chef costumier. « Nous avons surtout veillĂ© Ă  un strict rĂ©alisme, s’agissant essentiellement de reporters et de flics qui n’Ă©taient pas tous trĂšs pointus sur le plan vestimentaire. »

Pour habiller les victimes, Storm se reporta aux photos de police : « Nous avons numĂ©risĂ© celles-ci pour dupliquer trĂšs prĂ©cisĂ©ment le tissu et la couleur des vĂȘtements que Darlene Ferrin portait le jour de sa mort. Cela avait un petit cĂŽtĂ© morbide, mais David tenait Ă  honorer la rĂ©alitĂ© historique et la mĂ©moire des victimes. »

« L’histoire dictant sa loi, la palette et le look de ZODIAC se rĂ©clament de l’hyperrĂ©alisme », explique le directeur photo Harris Savides. « Certaines influences ont jouĂ© : le naturalisme de photographes comme William Eggleston, Todd Hido et Steven Shore, mais il est vrai que leur impact tend Ă  s’estomper au fil du travail. »

« David a fait le film qu’il avait en tĂȘte », note Medavoy. « L’intrigue de ZODIAC est si palpitante qu’on remarque Ă  peine Ă  sa durĂ©e – 2 h 24. On s’attache aux personnages, on partage leur obstination Ă  traquer la vĂ©ritĂ©. Le temps ne paraĂźt pas long lorsque l’intĂ©rĂȘt est stimulĂ©. »

Zodiac en DVD

ZODIAC est le premier long-métrage à utiliser la caméra vidéo HD Thompson Viper Filmstream qui avait déjà servi sur des pubs (réalisées notamment par Fincher) et quelques films étrangers à petit budget.

Fincher a choisi la Viper parce qu’elle capte mieux que d’autres la lumiĂšre ambiante : « Je l’avais employĂ©e sur des spots et j’ai trouvĂ© qu’il Ă©tait temps de l’essayer sur un long-mĂ©trage. J’aime travailler en numĂ©rique et ne pas attendre le lendemain pour juger le matĂ©riau. »

L’ingĂ©nieur en chef Wayne R. Tidwell, qui avait travaillĂ© comme opĂ©rateur vidĂ©o sur THE GAME, FIGHT CLUB et PANIC ROOM, Ă©tait le seul membre de l’Ă©quipe ZODIAC Ă  avoir pratiquĂ© la Viper :

« David est d’une extrĂȘme prĂ©cision. Il sait exactement ce qu’il veut. En HD, on peut immĂ©diatement apprĂ©cier le rĂ©sultat au lieu de devoir visionner des heures de rushes. C’est cette mĂȘme image, enregistrĂ©e sur disque dur, qui ira directement en postproduction.

« Alors que nous avions quelques inquiĂ©tudes au sujet de la robustesse du matĂ©riel, nous avons eu bien moins de problĂšmes mĂ©caniques que sur une camĂ©ra traditionnelle. En numĂ©rique vous ne risquez pas non plus de rayer le nĂ©gatif ou de trouver un cheveu coincĂ© dans la fenĂȘtre. »

Fincher gagna encore plus de temps en recourant au logiciel Final Cut Pro d’Apple, dont il souligne la simplicitĂ© et la modicitĂ©. Et le chef monteur Angus Wall de prĂ©ciser : « Cette technologie rend le monteur quasi autonome et par lĂ  mĂȘme bien plus efficace. Elle simplifie votre travail en vous connectant directement Ă  la production, et Ă©limine les encombrants rĂ©sidus chimiques du montage sur pellicule. Nous assistons lĂ  aux dĂ©buts d’un processus qui devrait s’imposer dans les annĂ©es Ă  venir. »

La musique

La bande originale de ZODIAC devait se composer originellement de 40 morceaux de musique, couvrant quatre décennies et permettant au spectateur de mieux se repérer dans le temps.

Zodiac en DVDMais il apparut que cela ne suffirait pas.

« ArrivĂ©s au deuxiĂšme et troisiĂšme actes du film, nous avons rĂ©alisĂ© qu’il fallait intensifier la dimension Ă©motionnelle », explique Ren Klyce, qui collabore depuis de nombreuses annĂ©es avec Fincher Ă  titre de monteur, compositeur ou sound designer. « Nous avons alors introduit 10 minutes de musique, puis 20 minutes avant d’atteindre les limites de notre budget, compte tenu de l’achat des droits des 40 morceaux originaux. »

C’est aprĂšs avoir utilisĂ©, Ă  titre temporaire, des passages des partitions de David Shire pour CONVERSATION SECRÈTE de Francis Coppola et LES HOMMES DU PRÉSIDENT d’Alan J. Pakula, que Klyce trouva la solution. Et de rappeler : « ZODIAC est l’histoire de personnes qui se consument Ă  tenter de rĂ©soudre un insoluble mystĂšre, et c’est aussi un film qui se situe dans le monde de la presse. »

Fincher apprĂ©ciait le talent de Shire, mais n’Ă©tait pas encore sĂ»r de vouloir une musique. Seule certitude : il ne se satisferait d’aucune forme d’imitation.

Brad Fischer : « Il m’avait dĂ©clarĂ© dĂšs le premier jour : » Je n’ai pas envie de filmer une nouvelle histoire de serial killer », et avait tout de suite rectifiĂ© : « C’est vrai que ce n’est Ă  proprement parler une histoire de tueur en sĂ©rie, mais plutĂŽt un film sur le journalisme ». Et d’invoquer comme rĂ©fĂ©rence LES HOMMES DU PRÉSIDENT et sa quĂȘte obsessionnelle d’une vĂ©ritĂ© cachĂ©e par deux grands reporters. »

Shire a composé les 27 minutes de musique qui jalonnent ZODIAC et soulignent principalement la montée des tensions et des affrontements entre la police et la presse.

Zodiac en DVDDavid Shire : « Nous avons utilisĂ© 12 tons (en rĂ©fĂ©rence aux 12 signes du zodiaque), qui ne se rĂ©pĂštent jamais, mais sont manipulĂ©s et structurĂ©s de façon Ă  soutenir l’ambiance et surtout Ă  vous faire accĂ©der aux Ă©motions et rĂ©flexions des protagonistes. Les instruments ont Ă©tĂ© choisis en fonction de leurs personnalitĂ©s : Toschi, c’est la trompette ; Graysmith, le piano ; les cordes dissonantes sont le reflet musical du tueur. »

Shire s’est inspirĂ© du chef-d’Ɠuvre de Charles Ives « The Unanswered Question », une composition symbolique complexe, associant quatre instruments Ă  cordes, quatre instruments Ă  vents et une trompette, chacune de ses « strates » musicales fonctionnant avec sa propre clĂ© et Ă  son propre tempo. Ives qualifiait cette piĂšce de « paysage cosmique ». Les cordes y symbolisent selon ses indications « les Silences des Druides qui ne savent, ne voient et n’entendent rien ». La trompette pose Ă  six reprises « l’Ă©ternelle Question de l’Existence », tandis que les vents quĂȘtent « l’Insoluble RĂ©ponse » avant d’y renoncer et de s’effacer devant « les Silences ».

David Shire : « Ce film tout entier est une question sans rĂ©ponse. La solution proposĂ©e en fin de parcours ne rĂ©pond pas complĂštement Ă  nos interrogations. Nous restons sur une impression d’irrĂ©solu. »

Ce sentiment et la tension sous-jacente sont accentuĂ©s par l’inclusion de musiques concrĂštes, une forme d’expression favorite de Klyce, Ă  laquelle Shire s’appliqua Ă  marier intimement sa propre partition, « avec l’espoir de donner au film sa pleine dimension obsessionnelle ».

LE DVD

Zodiac en DVDContenu :

  • le Film : Zodiac
  • Les bandes-annonces
  • Le making of : « This is Zodiac » (27 mn)
  • La promotion HD / Blu-Ray
  • Fiche dĂ©taillĂ©e « Zodiac »
  • Langue 1, Encodage 1 français, Dolby digital 5.1
  • Langue 2, Encodage 2 anglais, Dolby digital 5.1
  • Sous-titrage français, anglais, nĂ©erlandais
  • Format image 16:9 compatible 4/3
  • Support simple face double couche
  • QualitĂ© Pal DurĂ©e (mn) 0 couleur/noir blanc 1 StĂ©rĂ©o / Mono 1

le casting :

réalisateur : David Fincher

acteurs :

  • Jake GyllenhaalM
  • ark Ruffalo
  • Robert Downey Jr
  • Anthony Edwards
  • Brian Cox
  • John Carroll Lynch
  • Richmond Arquette

Musique de David Shire

avatar A propos de l'auteur : fandecine (217 Posts)

Administrateur du site Ciné Blog. Passionné de S-F, fan d'Isaac Asimov et Philip K. Dick, j'ai créé en 2005 le site Fan de Cinéma. J'aime le cinéma de Kubrick, de Tim Burton, de terry Giliams et de Ridley Scott. Je suis en général plutÎt bon public et je ne m'attache pas tant à la facture des films qu'a l'histoire qui m'est contée. En dehors de ma passion pour le cinéma, je dirige une petite Web Agency.


ClassĂ© dans : En DVD · Mots-ClĂ©s:

Contenus sponsorisés
loading...

Commentaires Clos.