Articles Commentaires

Cine Blog » Films » Les Rois de la Glisse, le 24 octobre au cinĂ©ma

Les Rois de la Glisse, le 24 octobre au cinéma

L’HISTOIRE

Les Rois de la GlisseSur sa banquise, le jeune Cody rĂŞve de devenir le champion du monde des surfeurs. Il espère qu’en intĂ©grant le monde prestigieux de la compĂ©tition, il trouvera enfin le respect et l’admiration qu’il n’a jamais eus. AccompagnĂ© d’une Ă©quipe de reportage qui filme son incroyable aventure, Cody quitte son univers glacial pour rejoindre le paradis ensoleillĂ© de l’Ă®le de Pin Goo oĂą va se dĂ©rouler la compĂ©tition.

Sa rencontre avec un vieux surfeur surnommé « Geek » va changer son destin et donner un vrai sens à sa quête. Le jeune intrépide qui n’était venu que pour remporter une médaille va gagner bien davantage…

« Avec la première vague est apparu le premier surfeur. En ce temps-lĂ , il leur fallait quoi… un bout de bois, un morceau de banquise, et c’était parti ! Les tout premiers sont tombĂ©s dedans, mec, ils kiffaient ça, franchement, ils kiffaient grave. Le virus de la vague s’est transmis de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration, jusqu’à aujourd’hui. Il n’y a encore pas très longtemps, ils Ă©taient une poignĂ©e de gars Ă  se tenir par les orteils, ils s’allongeaient sur leurs planches mĂ©ga balèzes… Ces gars-lĂ , c’étaient les pionniers. Personne n’aurait pu imaginer ce que le surf allait devenir, jusqu’à ce que Big Z arrive.

« Tu me demandes qui c’était, Big Z ? Big Z, c’est ma spécialité. Tu ne pouvais pas mieux tomber pour t’en parler. Z, c’est tout. Big Z, c’est le surf incarné. A la limite, avant lui, l’océan ne servait à rien. L’océan a été inventé pour lui. Il prenait tous les risques parce qu’il n’avait pas peur de vivre, et pas peur non plus de mourir. Il s’est pointé en Antarctique quand j’étais encore tout gamin. Mec, c’était le truc le plus énorme qui soit jamais arrivé sur ce continent ! Soudain, il était là. Flottant sur les eaux, voltigeant comme s’il ne pesait rien. Il aurait pu choisir n’importe qui d’autre, mais c’est vers moi qu’il est allé. Il m’a donné un de ses colliers géniaux, et il m’a dit « Accroche-toi à tes rêves, petit, parce que c’est à ça qu’on reconnaît les battants. » C’était le plus grand. Tout le monde l’admirait, le respectait, et l’aimait. Et un jour… un jour, je serai comme lui. »

Cody Maverick, jeune star montante du surf

NOTES DE PRODUCTION

LES ROIS DE LA GLISSE est une comédie d’animation pleine d’humour qui nous entraîne d’une façon très originale à la découverte du monde sans pitié du surf en compétition chez les manchots ! Christopher Jenkins, producteur du film, explique : « L’idée de manchots pratiquant le surf en compétition m’a fait réfléchir… Et si, au lieu de créer un film qui raconte simplement les aventures d’un manchot amateur de surf de manière traditionnelle, on utilisait une « authentique » caméra ? Si on filmait ce dessin animé exactement comme on réaliserait un documentaire sur l’univers du surf dans le monde réel, avec interviews en direct et pas de scénario au sens classique ? Qu’est-ce qu’ils nous diraient, ces manchots, si on leur tendait un micro ? Il n’a pas fallu longtemps pour prendre conscience du potentiel de cette idée : mélanger la magie et l’imagination de l’animation au réalisme et à l’instantanéité d’images vidéo tournées sur le vif dans la réalité. »

Les Rois de la GlisseLes deux rĂ©alisateurs des ROIS DE LA GLISSE, Ash Brannon et Chris Buck – respectivement corĂ©alisateur de TOY STORY 2 et rĂ©alisateur de TARZAN – ont tout de suite su que cette approche placerait d’emblĂ©e le film Ă  part. Fonder le film sur les conventions et le style de la tĂ©lĂ©-rĂ©alitĂ© et du documentaire lui donnerait un caractère immĂ©diat et authentique particulier. Grâce Ă  cette technique, il Ă©tait possible de mettre en avant les personnages, l’histoire et la direction artistique – le cĹ“ur mĂŞme du film. Ce langage cinĂ©matographique s’accordait parfaitement au concept de manchots surfeurs mis au point par Sandra Rabins et Penney Finkelman Cox, qui travaillent dans l’animation depuis de longues annĂ©es.

L’histoire évolue autour de la relation entre Cody, un jeune surfeur avide de gloire parce qu’il croit que devenir un champion lui apportera le respect dont il manque cruellement, et Big Z, ancienne légende du surf que tout le monde croit mort, mais qui vit en ermite depuis dix ans. Le réalisateur Ash Brannon explique : « Cody a perdu son père très jeune et il cherche de toute évidence une figure paternelle pour le guider. La légende de Big Z a rempli ce vide. Parce que Z était un champion, Cody veut en être un lui aussi. Mais quand Cody entre dans la vie de Z, celui-ci est forcé d’affronter son passé et son présent : celui d’un champion dont les jours de gloire sont derrière lui. « Quand Cody découvre que Z est vivant, ils entrent naturellement dans cette relation père-fils, l’expérience face à la jeunesse, et tous deux finiront par réaliser que les trophées n’ont aucune importance. C’est leur passion pour le surf qui compte le plus. Mais le chemin pour comprendre cela sera long… »

Pour plonger le spectateur dans l’univers de Cody, chaque détail comptait. Chris Buck commente : « L’un de nos premiers objectifs a été d’emmener le public dans un lieu tropical. Nous avons voulu recréer cette impression que l’on éprouve en sortant de l’avion quand on arrive dans un endroit comme Tahiti ou Hawaii, et que l’on est frappé par la chaleur, les parfums, la lumière… On sait tout de suite qu’on est dans un lieu spécial. »

Les Rois de la GlisseDans la version originale, Shia LaBeouf prête sa voix à Cody Maverick, Jeff Bridges, nommé quatre fois à l’Oscar, prête la sienne à Big Z, Zooey Deschanel à Lani, Jon Heder à Chicken Joe, James Woods à Reggie, Mario Cantone à Mikey et Diedrich Bader au Broyeur. En raison de l’aspect « documentaire » du film, il était nécessaire que les personnages parlent de façon naturelle, ce qui impliquait que les dialogues soient parfois improvisés et se chevauchent. Dans un film d’animation classique, chaque acteur enregistre la voix de son personnage seul dans la cabine d’enregistrement. Pour LES ROIS DE LA GLISSE, certaines scènes ont été enregistrées avec plusieurs acteurs à la fois dans la cabine.

Shia LaBeouf, la voix originale de Cody, explique : « Votre interprétation est complètement différente quand vous êtes en présence des autres comédiens, vous avez une meilleure approche de ce qu’ils font, de leur manière de jouer ; on interagit les uns avec les autres de manière bien plus naturelle. C’était essentiel pour ce film, censé donner une vision vivante des coulisses du surf chez les manchots. » Jeff Bridges, qui prête sa voix au personnage de Big Z, commente : « Quand j’étais avec Shia LaBeouf pour l’enregistrement des voix, notre comportement se mettait naturellement à refléter celui de nos personnages. Il faut dire que j’ai des filles de son âge, et je crois que ça a joué ! J’étais moi aussi acteur quand j’avais son âge, et je retrouve chez lui la même excitation et le même enthousiasme que j’avais. C’était fantastique de travailler avec lui, il a un vrai talent pour l’improvisation et nous nous sommes bien amusés. »

Les Rois de la GlisseLES ROIS DE LA GLISSE est un excellent exemple de la relation symbiotique entre les cinéastes de Sony Pictures Animation, qui ont développé le projet, et Sony Pictures Imageworks, qui a donné corps à leur vision. Yair Landau, président de Sony Pictures Digital et vice-président de Sony Pictures Entertainment, explique : « Depuis cinq ans, nous avons construit un studio d’animation qui repose d’abord sur l’excellence de ses histoires, servies par les quinze années d’expérience en effets visuels et images de synthèse d’Imageworks. Tout est là, dans LES ROIS DE LA GLISSE, une superbe démonstration de qui nous sommes et de ce vers quoi tend l’animation. »

Sandra Rabins, vice-présidente exécutive de Sony Pictures Animation, commente : « LES ROIS DE LA GLISSE est un superbe film qui va permettre au public de partager la vie de personnages attachants. Chaque détail de leur monde est un régal, du moindre grain de sable à la beauté des couchers de soleil. C’est comme si on allait à la plage… sans avoir du sable partout ! » David Schaub, superviseur senior de l’animation, souligne : « Même si les animateurs des ROIS DE LA GLISSE utilisent un ordinateur au lieu d’un pinceau, le film reste « fait main » ! C’est une question d’esprit, pas de technique. Ce qui paraît spontané dans l’animation repose sur des milliers de petits détails dans la création de chaque interprétation. »

LES PERSONNAGES

Les Rois de la GlisseCODY MAVERICK

Cody Maverick est né à Quonce-les-Pelles, dans l’Antarctique. Ce tout petit manchot sauteur – ou gorfou sauteur – a une très grosse envie de devenir champion. Parce qu’il est persuadé que remporter un trophée lui apportera l’amour et le respect auxquels il aspire, il est prêt à tout pour gagner le 10e Championnat de surf annuel en hommage à Big Z.

Cody a une idole : Big Z, surfeur légendaire qui représente tout ce dont il rêve. Avant de disparaître, Big Z était populaire, il avait un immense succès, et il était adoré par des millions de fans. Même s’il n’est jamais revenu de sa dernière vague lors d’une compétition il y a dix ans, sa légende n’a fait que croître. Cependant, Cody a beaucoup de choses à apprendre et notamment qu’être vainqueur ne veut pas forcément dire ramener une coupe.

Shia LaBeouf prête sa voix à ce manchot adolescent de 17 ans dans la version originale. Il explique : « Le message ultime des ROIS DE LA GLISSE est qu’il faut suivre ses rêves, mais l’histoire dit surtout que ce qui compte n’est pas la destination elle-même, mais le voyage que l’on fait pour y parvenir. C’est de cette manière que l’on peut vivre le plus heureux. »

La relation entre Cody et Big Z, le grand champion qui a choisi de disparaître aux yeux du monde, est au cœur du film. Shia LaBeouf commente : « Cody et Big Z sont deux solitaires qui deviennent les meilleurs amis du monde lorsque leurs chemins se croisent. Leur relation repose sur la réciprocité : Big Z peut enseigner à Cody le bonheur de surfer pour le surf en soi, et Cody peut lui apprendre à recommencer à vivre. »

Les deux acteurs ont noué des liens semblables à ceux que partagent leurs personnages. Shia LaBeouf confie : « Dans la cabine d’enregistrement, Jeff ne vit plus que pour créer la scène, comme si on était sur un plateau de studio. Il joue littéralement la scène, il imagine tout… Il visualisait le décor dans sa tête, il me disait « là, il y  a le cocotier, tu ne dois pas passer par là »… Je me suis vite pris au jeu et grâce à sa façon de faire, deux ou trois mots lui suffisaient pour livrer toutes sortes d’émotions. »

« Créer un personnage né pour moitié de moi et pour moitié de l’animateur a été une expérience très intéressante. Je suis fier de voir Cody vivre ; du bout des pattes à la pointe du bec, il est le résultat d’un travail d’équipe ! »

EZEKIEL « BIG Z » TOPANGA

Les Rois de la GlisseJamais le monde du surf n’a connu plus grand champion que Big Z. Avec son physique impressionnant, ses traits burinés, son assurance et son humour, il chevauche les vagues comme un dieu du surf. Grâce à lui, le surf est devenu un sport extrêmement populaire. Son nom incarnait le surf en soi, jusqu’à ce que lors d’une compétition, il y a dix ans, la dernière vague qu’il ait affrontée le garde avec elle…

Depuis, Z est devenu bien plus qu’une star : une légende, grâce au talent d’un agent artistique rusé et doué pour le marketing, Reggie Belafonte. Sous son œil attentif, la légende de Big Z s’est transformée en une véritable industrie : babioles, breloques, et objets en tous genres… Rien ne pourrait être plus éloigné de l’esprit de Big Z et de son mode de vie.

Big Z a préféré disparaître plutôt que de décevoir les fans qui s’attendaient à le voir gagner encore et toujours. Jeff Bridges, qui lui donne la parole dans la version originale, explique : « Tout le monde le croit mort. Il l’est presque, d’ailleurs : il ne vit plus vraiment, c’est comme s’il avait vécu tout ce temps endormi. Et puis d’un seul coup, ce gamin venu de nulle part débarque dans sa vie. Au début, ça le met en colère, mais il ne peut s’empêcher de se réveiller à son contact et de recommencer à avoir envie de tout ce que peut offrir la vie. Cody l’oblige à revenir vers l’eau et vers ce qu’il adorait autrefois. »

Jeff Bridges confie : « J’ai pas mal surfé quand j’étais au lycée, et puis j’ai arrêté pendant vingt ans. J’ai recommencé il y a peu de temps. Ça revient petit à petit ! »

Pierre Richard prête sa voix à Geek dans la version française.

LES ROIS DE LA GLISSE a permis à Jeff Bridges de collaborer avec un vieil ami. Il explique : « Pour la scène autour du feu de camp, j’avais pensé que Z pourrait avoir un ukulélé. Les réalisateurs ont trouvé que c’était une excellente idée, alors j’ai demandé à un vieux copain, John Goodwin… Une demi-heure plus tard, il avait écrit le premier jet de la chanson ! Et elle est dans le film ! Ça, pour moi, c’est du bonheur en plus ! »

Il raconte : « Ash et Chris, les deux réalisateurs, travaillent de façon vraiment synchrone. Ils se complètent à la perfection, ce qui donne naissance à une énorme quantité d’idées, et ils encouragent tous ceux qui travaillent avec eux à apporter les leurs. »

LANI ALIIKAI

Les Rois de la GlisseLa très séduisante Lani est un manchot papou. Par son regard expressif, cette douce demoiselle sait faire comprendre sans un mot sa colère ou son admiration. Excellente surfeuse, elle ne gaspille pas son temps à essayer de prouver au monde qu’elle est la meilleure. En tant que maître-nageuse sur les meilleures plages de surf du globe, elle préfère passer son temps à sauver de la noyade les surfeurs et nageurs de tous niveaux. Cody profitera d’ailleurs bien malgré lui de ses services. Lani est aussi la nièce de Big Z et la seule qui sache qu’il est encore en vie. Depuis dix ans, elle l’aide à garder son secret.

Zooey Deschanel a prêté sa voix en version originale à Lani. L’actrice raconte : « Pour la scène où Lani porte Cody, les réalisateurs m’ont fait porter des sacs de sable : on entend dans ma voix que je faisais un effort à ce moment-là. Contrairement à ce qu’on peut penser, l’interprétation d’une voix peut être très physique ! »

Zooey Deschanel a aussi apporté quelques idées au film, dont celle d’Arnold, un petit manchot amoureux de Lani qui fait semblant de se noyer pour qu’elle vienne le secourir. L’actrice explique : « Au début, ce personnage n’existait pas vraiment, Lani faisait juste allusion à un petit manchot qu’elle sauvait. Et puis j’ai ajouté qu’il s’appelait Arnold. Chris Jenkins m’a demandé pourquoi, et je lui ai simplement répondu qu’il avait une tête à s’appeler Arnold. J’ai aussi ajouté que s’évanouir trop souvent pouvait être mauvais pour le cerveau. Quand je suis revenue la fois suivante, ils avaient créé le personnage et ma réplique avait donné lieu à la création d’une nouvelle scène. C’était vraiment magique d’avoir pu ajouter quelque chose d’aussi mignon à l’histoire. »

Zooey Deschanel confie : « J’ai été très impressionnée par la qualité des vagues dans le film, on dirait que ce sont des vraies. Cela m’a beaucoup rappelé « Step Into Liquid » et « Endless Summer » qui sont des documentaires sur des surfeurs. Je n’avais jamais rien vu de tel dans un film d’animation. »

CHICKEN JOE

Les Rois de la GlisseChicken Joe est le seul et unique coq de ferme du Midwest à tenter de gagner la compétition commémorant le dixième anniversaire de la disparition de Big Z. Bien que les clapotis des plages des Grands Lacs américains ne soient rien comparés aux terribles rouleaux de Pin Goo, cet excentrique poulet est heureux partout à partir du moment où il est sur sa planche avec des amis. Ayant en commun d’être tous les deux des incompris, Chicken Joe et Cody Maverick vont vite s’entendre.

Jon Heder a prêté sa voix à ce joyeux dingue de surf. L’acteur confie : « Malgré son côté décontracté, Chicken Joe est un personnage plus complexe qu’il n’y paraît. C’est un très chouette poulet ! Il sait ce qu’il fait et va à Pin Goo pour s’amuser. Il adore tout simplement le surf ; la compétition n’est pas ce qui l’intéresse le plus. Chicken Joe a une certaine insouciance en laquelle je me retrouve. Quand j’étais petit, je jouais au basket-ball, et alors que tous les autres ne pensaient qu’à gagner, la seule chose importante pour moi était de m’amuser et de faire quelques paniers. Ça les rendait complètement dingues ! Chicken Joe a des valeurs familiales typiques du Midwest américain. Il aime la famille et reste toujours très amical avec tout le monde. Quoi qu’en pense Cody, Chicken Joe noue avec lui un lien très fraternel. Dès qu’il voit ce manchot un peu perdu, il réalise qu’ils vont avoir besoin l’un de l’autre. »

L’acteur continue : « Quand vous faites la voix d’un personnage d’animation, vous devez non seulement être capable de jouer votre texte, mais aussi d’improviser. C’était toujours une expérience assez étrange de s’asseoir dans une cabine d’enregistrement face à un micro et de devoir s’imaginer dans la peau d’un coq et dans un endroit aussi agréable que Pin Goo. »

Jon Heder connaît bien le monde de l’animation : son frère a été animateur chez Sony Pictures Imageworks et il a lui-même étudié le sujet à l’université avant de s’orienter vers une carrière d’acteur. Il raconte : « Ce qui est sympa avec l’animation, c’est que vous pouvez créer tout ce qui vous passe par la tête. Pour LES ROIS DE LA GLISSE, les concepteurs du film ont tout simplement imaginé et créé l’endroit idéal pour faire du surf et se détendre. Tout est là : les plages, les vagues, la jungle. C’est l’endroit rêvé pour prendre des vacances ! »

Les Rois de la GlisseREGGIE BELAFONTE

Reggie Belafonte est une loutre manipulatrice qui n’a pas versé une seule larme lorsque son protégé, Big Z Topanga, a disparu dans les vagues de Pin Goo. Il faut dire qu’à cette époque, cet entraîneur porté sur les chiffres, commençait à se faire plus d’argent avec son nouveau poulain : Tank Evans « Le Broyeur ». Pour Reggie, la compétition annuelle commémorative de la disparition de Big Z n’est qu’un moyen de se faire encore plus d’argent. Il est toujours à l’affût d’un nouveau talent à exploiter, et le jeune et prometteur surfeur Cody Maverick a déjà attiré son attention. En attendant d’en faire sa future principale source de revenu, il continue d’utiliser le Broyeur pour gagner facilement de l’argent.

La voix originale de Reggie est interprétée par l’acteur James Woods, nominé à deux reprises aux Oscars.

MIKEY ABROMOWITZ

Mikey Abromowitz est un petit oiseau des plages très stressé mais qui sait toujours trouver une réflexion amusante pour commenter toutes les mésaventures que la vie et son patron, Reggie Belafonte, lui occasionnent. Autrefois chercheur de talents dans le monde du spectacle et de la comédie musicale, Mikey passe maintenant tout son temps à tenter de découvrir ceux qui feront l’avenir de l’univers du surf en compétition.

Mario Cantone interprète Mikey dans la version originale. Il raconte : « J’ai adoré jouer ce personnage. Il est tellement impatient, minable et en même temps hilarant ! Il y avait beaucoup de choses à faire avec ce rôle. Les enregistrements étaient très drôles. Je commençais par dire mon texte comme il était écrit, et ensuite j’improvisais à n’en plus finir. Ash Brannon et Chris Buck m’ont beaucoup aidé à ce niveau-là, ils me laissaient faire pendant des heures ce que je voulais en riant à toutes mes bêtises. Pour moi c’était très encourageant, car je suis un acteur comique qui aime voir le public directement réagir à ce que je fais.»

Mikey étant aux ordres de Reggie Belafonte, Mario Cantone a passé beaucoup de temps en cabine d’enregistrement avec James Woods. Il déclare : « C’est très intimidant de jouer avec James Woods. C’est un grand acteur ; face à lui, on a juste envie de s’asseoir et de l’écouter. C’était très agréable d’avoir avec soi une personne avec autant de charisme et de talent. J’ai beaucoup aimé travailler avec lui. »

Les Rois de la GlisseTANK EVANS, « LE BROYEUR »

Gagner est tout ce qui intéresse ce prétentieux manchot empereur surnommé « Le Broyeur ». En véritable professionnel du surf, il a déjà gagné neuf fois le trophée Big Z. Rien d’autre ne compte dans la vie de cet athlète musclé, et polir ses coupes est la seule activité qu’il pratique en dehors d’écraser ses adversaires.

L’acteur Diedrich Bader observe : « LES ROIS DE LA GLISSE raconte aussi la tragique histoire de Tank Evans « Le Broyeur », le plus grand manchot surfeur de l’histoire. Ce superbe, sculptural et imposant manchot empereur va se retrouver dans le creux de la vague. »

Quand on lui demande si cela a une quelconque relation avec l’arrivée d’un certain Cody Maverick, l’acteur répond avec humour qu’il n’a jamais entendu parler de cette personne…

Il reprend : « J’ai en fait pris ce rôle très au sérieux, j’ai été jusqu’à participer à un stage de surf à Malibu. J’ai découvert que c’était un sport très difficile. Maintenant, je tiens deux ou trois secondes debout sur ma planche, une véritable performance pour moi ! Tout cela m’a permis de me sentir un peu plus proche du Broyeur. Bien qu’il soit facile d’imaginer un personnage méchant avec un tel nom, mon fils m’a montré une façon différente de le voir. Quand je lui ai parlé de l’histoire et qu’il m’a demandé quel personnage je jouais, je lui ai répondu que je jouais le méchant. Immédiatement, il m’a expliqué que Tank n’était pas vraiment un méchant mais seulement un manchot qui désire être seul avec sa collection de trophées. Cela m’a beaucoup amusé : si quelqu’un avait appris à Tank qu’il existait des boutiques de trophées, toute cette histoire serait tombée à l’eau ! »

Diedrich Bader continue : « Quand nous avons commencé la production, Tank était l’archétype parfait de la petite brute. Nous avons donc travaillé pour le développer et en faire quelque chose d’un peu différent. C’est Jeff Ranjo, chef scénariste, qui a eu l’idée de mettre en avant son côté un peu étrange et décalé. »

Les Rois de la GlisseEDNA MAVERICK

La vie à Quonce-les-Pelles est difficile pour une veuve manchot élevant seule deux enfants dans une ville où la seule perspective d’avenir est d’obtenir un meilleur poste à l’usine de poissons. Même si Edna aime ses deux fils autant l’un que l’autre, elle rencontre moins de difficultés avec Glen, le frère aîné du remuant Cody. Elle espère qu’avec le temps, Cody grandira et oubliera sa passion du surf pour devenir plus sage et travailler à l’usine, comme son frère et tous les autres manchots.

Le réalisateur Ash Brannon raconte : « Nous avions fait un premier enregistrement des dialogues d’Edna avec la voix de Dana L. Belben, notre coordinatrice du script, afin de voir comment les scènes de ce personnage pouvaient fonctionner. Mais Dana a fait plus que réciter son texte, elle a donné au personnage une présence vraiment formidable. Au final, nous n’imaginions personne d’autre pour l’interpréter. C’est comme ça qu’elle s’est retrouvée à faire la voix de cette adorable maman manchot. »

GLEN MAVERICK

Etant sorti de son œuf 14 secondes avant Cody, Glen se sent en droit de malmener son rachitique petit frère. Quand ils étaient enfant, Glen gobait tous les poissons que ses parents lui ramenaient, plus une bonne partie de ceux destinés à son frère. Maintenant qu’ils sont adultes, Glen se moque des rêves de Cody et de son envie d’avoir plus dans la vie que le confort d’un petit igloo et d’un repas odorant au retour du travail.

L’acteur Brian Posehn prête sa voix en version originale à Glen Maverick.

ARNOLD, KATEY ET SMUDGE

Les Rois de la GlisseArnold est un espiègle poussin manchot. Bien que les manchots sachent pratiquement nager dès qu’ils sortent de l’œuf, Arnold s’est aperçu que se « noyer » était un bon moyen d’être secouru par la belle Lani. Arnold est interprété par Reed Buck, le jeune fils de six ans du réalisateur Chris Buck.

Katey est la meilleure amie d’Arnold. C’est une jeune femelle manchot précoce et résolue qui possède une opinion très marquée sur Tank Evans et Reggie Belafonte, ainsi que sur le fait que les compétitions de surf ne sont pas uniquement réservées aux hommes. Katey est interprétée par Reese Elowe, la jeune fille de huit ans du producteur Christopher Jenkins.

Smudge est le petit frère de Katey. Son mutisme quasi constant cache le fait que comme tous les enfants, il remarque bien plus de choses autour de lui qu’on ne pourrait l’imaginer, du moins jusqu’à ce qu’il laisse échapper quelques informations dans les moments les plus inopportuns. Smudge est interprété par Jack P. Ranjo, six ans, le fils de Jeff Ranjo, chef scénariste.

LES PINGOOYANAIS DE PIN GOO

Connus pour les astucieux pièges qu’ils ont disséminés partout dans la jungle, les Pingooyanais sont les manchots indigènes de Pin Goo. D’un naturel hyperactif, les Pingooyanais bougent beaucoup plus vite que toutes les espèces de manchots, et parlent d’une façon irrégulière et saccadée complètement incompréhensible. Ils ont aussi un goût culinaire prononcé pour le poulet.

ROB MACHADO, KELLY SLATER ET SAL MASEKELA

Les stars du surf Rob Machado et Kelly Slater et le commentateur sportif Sal Masekela apparaissent aussi dans LES ROIS DE LA GLISSE dans leurs propres rôles, en version manchot. Pour créer leurs personnages, les animateurs se sont inspirés de leurs personnalités et de leur gestuelle. Pour finir, Rob, Kelly et Sal ont doublé eux-mêmes leurs propres personnages.

Pour la version française, c’est le célèbre journaliste sportif Nelson Monfort qui interprète le rôle du commentateur du championnat de surf de Pin Goo.

avatar A propos de l'auteur : fandecine (217 Posts)

Administrateur du site Ciné Blog. Passionné de S-F, fan d'Isaac Asimov et Philip K. Dick, j'ai créé en 2005 le site Fan de Cinéma. J'aime le cinéma de Kubrick, de Tim Burton, de terry Giliams et de Ridley Scott. Je suis en général plutôt bon public et je ne m'attache pas tant à la facture des films qu'a l'histoire qui m'est contée. En dehors de ma passion pour le cinéma, je dirige une petite Web Agency.


ClassĂ© dans : Films · Mots-ClĂ©s:

Contenus sponsorisés
loading...

Commentaires Clos.