Articles Commentaires

Cine Blog » En DVD » The Red Sword en DVD le 28 Fevrier 2007

The Red Sword en DVD le 28 Fevrier 2007

L’HISTOIRE

Entre l’Irlande et l’Angleterre du XIIe siècle, la paix est des plus fragiles. Fausses alliances, complots meurtriers et trahisons se multiplient. Au coeur du brasier, le plus brave des chevaliers sacrifie sa destinĂ©e pour l’honneur de son roi et la survie de son peuple…

Un projet mûri pendant 25 ans

 

The Red SwordAprès KINGDOM OF HEAVEN et GLADIATOR, le rĂ©alisateur Ridley Scott poursuit son exploration du cinĂ©ma Ă©pique et guerrier avec THE RED SWORD. Initiateur et producteur du film avec son frère, le cinĂ©aste Tony Scott (DEJA VU, MAN ON FIRE), Ridley Scott porte en lui l’idĂ©e de THE RED SWORD depuis près de 25 ans. Il fut mĂŞme, un temps, question qu’il en soit le rĂ©alisateur. Mais diffĂ©rentes conjonctures (un scĂ©nario insuffisamment abouti, d’autres projets liĂ©s par contrats et peut ĂŞtre aussi, Ă  l’Ă©poque, un manque d’assurance face Ă  un projet d’une telle envergure) ont contraint le rĂ©alisateur Ă  ranger THE RED SWORD dans la catĂ©gorie des « Development Hell »… Après les succès artistiques et commerciaux de GLADIATOR, Ridley Scott dĂ©cide de ressortir le projet THE RED SWORD.

Mais, occupĂ© par la prĂ©paration de KINGDOM OF HEAVEN, il dĂ©cide d’en confier la rĂ©alisation Ă  Kevin Reynolds, se rĂ©servant la place de producteur en compagnie de son frère Tony Scott.

LE FILM

The Red Sword

THE RED SWORD (sortie en france sous le titre TRISTAN et YSEULT en 2006) s’inspire largement d’une ancienne et cĂ©lèbre lĂ©gende mĂ©diĂ©vale qui trouve sa source dans la mythologie orale, mais dont la datation reste vague (situĂ©e entre 1150 et 1200). Une lĂ©gende, dans un monde oĂą deux pays s’affrontent dans des luttes sanglantes (l’Irlande et l’Angleterre), un chevalier brave parmi les braves va devoir choisir entre la libertĂ© de son peuple, l’allĂ©geance Ă  son roi, et sa destinĂ©e amoureuse. Ce mythe sĂ©culaire – Ă©galement connu sous le nom de « Tristan & Yseult » – a Ă©tĂ© contĂ© maintes et maintes fois dans des romans, des fables, des poèmes (Charles Baudelaire y fait rĂ©fĂ©rence dans Les Fleurs du Mal, des pièces et mĂŞme un opĂ©ra (Wagner s’en inspire pour Tristan und Isolde).

 

Kevin Reynolds à la réalisation

The Red SwordLe choix de Kevin Reynolds pour prendre les rennes de THE RED SWORD s’impose rapidement comme une Ă©vidence. FormĂ© aux cĂ´tĂ©s de Steven Spielberg (pour lequel il rĂ©alise UNE BRINGUE D’ENFER en 1985), Reynolds dĂ©veloppe très tĂ´t un sens aigu du cinĂ©ma musclĂ© et Ă  grand spectacle. Outre le fait qu’il a Ă©crit en 1984 le guerrier L’AUBE ROUGE – que rĂ©alisera John Milius – Reynolds le prouve en rĂ©alisant deux des plus gros blockbusters du cinĂ©ma amĂ©ricain, ROBIN DES BOIS PRINCE DES VOLEURS et WATERWORLD. Deux succès incontournables pour lesquels il retrouve Kevin Costner. Après un passage dans le thriller dramatique (187 CODE MEURTRE avec Samuel Lee Jackson) et le film en costume (LA VENGEANCE DE MONTE CRISTO), Kevin Reynolds revient au cinĂ©ma hĂ©roĂŻque avec THE RED SWORD.

OEuvre Ă©pique et flamboyante, THE RED SWORD s’inspire largement d’une ancienne et cĂ©lèbre lĂ©gende mĂ©diĂ©vale qui trouve sa source dans la mythologie orale, mais dont la datation reste vague (situĂ©e entre 1150 et 1200). Une lĂ©gende, dans un monde oĂą deux pays s’affrontent dans des luttes sanglantes (l’Irlande et l’Angleterre), un chevalier brave parmi les braves va devoir choisir entre la libertĂ© de son peuple, l’allĂ©geance Ă  son roi, et sa destinĂ©e amoureuse. Ce mythe sĂ©culaire – Ă©galement connu sous le nom de « Tristan & Yseult » – a Ă©tĂ© contĂ© maintes et maintes fois dans des romans, des fables, des poèmes (Charles Baudelaire y fait rĂ©fĂ©rence dans Les Fleurs du Mal), des pièces et mĂŞme un opĂ©ra (Wagner s’en inspire pour Tristan und Isolde). Il aura fallu la persĂ©vĂ©rance de Ridley Scott et tout le talent du rĂ©alisateur Kevin Reynolds pour la voir enfin portĂ©e Ă  l’Ă©cran.

THE RED SWORD : la « véritable » histoire

Bien que lĂ©gèrement romancĂ©e, l’intrigue de THE RED SWORD prend sa source dans une histoire mythique. Entre 1150 et 1200, en Angleterre, sur les terres de Cornouailles, le roi Marc reçoit de la part d’une hirondelle un cheveu d’or. ImmĂ©diatement, le souverain envoie son fils, Tristan, quĂ©rir la personne Ă  qui appartient le cheveu, dans le but d’en Ă©pouser la propriĂ©taire. Les recherches de Tristan le mène en Irlande oĂą, blessĂ© lors d’un combat contre un dragon, il est recueilli et soignĂ© par Yseult la Blonde, fille de la reine d’Irlande en qui Tristan reconnaĂ®t la future promise du roi Marc. En chemin vers les Cornouailles, les deux jeunes gens tombent amoureux et se cachent dans la forĂŞt du Morrois trois annĂ©es durant. Mais Yseult est promise au Roi. RĂ©solu, Tristan quitte le pays, abandonne Yseult et part sur le continent oĂą il se marie. Proche de la mort, il demande Ă  revoir Yseult. Une voile blanche sera hissĂ©e sur le navire si elle revient vers lui, noire si elle ne vient pas. Mais la femme de Tristan, jalouse, lui affirme qu’elle est noire.

Yseult arrive trop tard, Tristan est mort, et elle-mĂŞme pĂ©rit de chagrin. Les deux amants sont enterrĂ©s cĂ´te-Ă -cĂ´te, le Roi Marc fait planter un cep de vigne et un rosier sur les tombes, qui s’entrelacent, signe que leur amour dure au-delĂ  mĂŞme de la mort. On raconte que la tombe existe, quelque part…

The Red Sword

Des batailles enragées

Pour mettre en scène avec le plus de réalisme possible les impressionnantes scènes de batailles du film, le réalisateur Kevin Reynolds fait appel au spécialiste Nick Powell.

Coordinateur de cascades très rĂ©putĂ©, Powell possède Ă  son actif quelques-uns des affrontements cinĂ©matographiques les plus saisissants qui soient – il a rĂ©glĂ© les combats de BRAVEHEART, GLADIATOR et LE DERNIER SAMOURAI. Pour THE RED SWORD, la première mission de Powell fut dentraĂ®ner lacteur James Franco Ă  maĂ®triser les aspects physiques de son rĂ´le de mĂŞme que le maniement des armes. « James (Franco) s’Ă©tait entraĂ®nĂ© physiquement plus de six mois avant le film » explique Powell. « Quatre semaines avant le tournage de sa première sĂ©quence d’action, nous avons dĂ©butĂ© ensemble un entraĂ®nement spĂ©cifique. Nous avons rĂ©pĂ©tĂ© tous les jours. Il fallait travailler la chorĂ©graphie des combats et le maniement des Ă©pĂ©es. »

Un tournage complexe en décors naturels

ReprĂ©senter le tout dĂ©but du Moyen-Ă‚ge fut un des nombreux dĂ©fis auxquels dĂ» faire face Kevin Reynolds. « Personne ne sait vraiment Ă  quoi ressemblait prĂ©cisĂ©ment le tout dĂ©but du Moyen-Ă‚ge » prĂ©cise t-il. « C’est Ă  la fois un avantage et un inconvĂ©nient (…) nous sommes partis des documents concernant la pĂ©riode (…) du Ve siècle, puis nous avons Ă©tudiĂ© des documents du IXe siècle, date Ă  laquelle on recommence Ă  trouver des traces de ce qui se faisait. Entre les deux, nous avons extrapolĂ©. » Après avoir Ă©tabli les diffĂ©rentes architectures des villages, l’Ă©quipe du film sillonne toute l’Europe Ă  la recherche de lieux de tournage adĂ©quats, pour s’arrĂŞter sur la cĂ´te Ouest de l’Irlande et en rĂ©publique Tchèque.

DONNEES TECHNIQUES

 The Red SwordSons 

  • Français : DD5.1
  • Anglais : DD5.1
  • Français : DTS5.1

Sous-titres 

  • Français
  • Anglais

Bonus 

  • Commentaire audio de Kevin Reynolds
  • Making of

 

© 2005 Twentieth Century Fox Film Corporation. All rights reserved.
© 2007 Twentieth Century Fox Home Entertainment LLC. All rights reserved.

avatar A propos de l'auteur : fandecine (217 Posts)

Administrateur du site Ciné Blog. Passionné de S-F, fan d'Isaac Asimov et Philip K. Dick, j'ai créé en 2005 le site Fan de Cinéma. J'aime le cinéma de Kubrick, de Tim Burton, de terry Giliams et de Ridley Scott. Je suis en général plutôt bon public et je ne m'attache pas tant à la facture des films qu'a l'histoire qui m'est contée. En dehors de ma passion pour le cinéma, je dirige une petite Web Agency.


ClassĂ© dans : En DVD · Mots-ClĂ©s: ,

Contenus sponsorisés
loading...

Commentaires Clos.