Articles Commentaires

Cine Blog » En DVD » La Jeune Fille de l’Eau, en DVD le 28 FĂ©vrier

La Jeune Fille de l’Eau, en DVD le 28 FĂ©vrier

La jeune fille de l'eauCleveland Heep (Paul Giamatti) a tentĂ© discrètement de se perdre parmi les ampoules grillĂ©es et les vieux robots mĂ©nagers de son immeuble, le « Cove ». Mais, cette nuit-lĂ , oĂą sa vie va basculer de manière irrĂ©versible, il dĂ©couvre une mystĂ©rieuse jeune femme tentant de se fondre parmi les habitants de son modeste immeuble : il s’agit de Story qui vit dans le sous-sol de la piscine. Cleveland apprend que Story est une « narf », une jeune nymphe sortie d’un conte fantastique, poursuivie par des crĂ©atures malĂ©fiques qui veulent l’empĂŞcher de rejoindre son monde.

Ses dons de voyance lui ont rĂ©vĂ©lĂ© l’avenir de chacun des occupants de l’immeuble, dont le sort est Ă©troitement liĂ© au sien : pour que la jeune femme regagne son univers, ils vont tous devoir dĂ©crypter une sĂ©rie de codes… Mais le temps presse et les habitants de l’immeuble mettent leur propre vie en danger pour venir en aide Ă  Story.

Cleveland devra affronter les dĂ©mons qui l’ont poursuivi jusqu’au Cove, tandis que ses voisins devront faire usage des pouvoirs que Story a rĂ©vĂ©lĂ©s chez eux – s’ils veulent rĂ©ussir Ă  sauver son monde… et le nĂ´tre.

Le conte et le conteur

La Fille De L’eau, sans doute le film le plus audacieux et original de Shyamalan Ă  ce jour, commença sous la forme d’un conte, improvisĂ© chaque soir par le rĂ©alisateur pour ses deux filles en bas âge.

La jeune fille de l'eau« J’aime improviser les histoires que je raconte Ă  mes filles : je brode Ă  partir de tout ce qui me passe par la tĂŞte et me sort de la bouche, » s’explique-t-il sur ce rituel nocturne. « J’avais lancĂ© Ă  l’improviste : ‘Savez-vous que quelqu’un habite sous notre piscine?' », lança Shyamalan un soir, faisant ainsi naĂ®tre une histoire qui allait durer des jours et des semaines. « C’est devenu une sorte d’odyssĂ©e. Il y avait au coeur de cette histoire quelque chose dont je n’arrivais pas Ă  me dĂ©tacher. Lorsqu’elle s’est achevĂ©e, mes filles et moi avons continuĂ© Ă  en parler, Ă  Ă©voquer le destin de ses personnages. Cela avait pour nous une rĂ©sonance très particulière. » Avec La Fille De L’eau, Shyamalan a crĂ©Ă© de toutes pièces une mythologie originale, dans la grande tradition du Magicien D’oz, Princess Bride ou E. T., qui nous incite Ă  avoir confiance en quelque chose qui nous dĂ©passe, Ă  viser, au-delĂ  de notre quotidien, un horizon porteur d’espoirs, de rĂŞves et de possibilitĂ©s. « À mesure que nous devenons adultes, nous oublions que tout est possible », affirme Shyamalan. « Les choses qui jadis Ă©taient possibles ont fini par ne plus exister que sous forme d’histoires. Puis nous sommes devenus tellement cyniques et incrĂ©dules que ces histoires sont devenues des contes pour enfants ! Dans La Fille De L’eau, l’immeuble est au centre de tout un Ă©cosystème de crĂ©atures fantastiques, mais pour entrer en contact avec cet autre monde, les rĂ©sidents vont devoir faire un long pĂ©riple mental, revenir plusieurs siècles en arrière dans leur façon de penser, retrouver leur âme d’enfant et croire Ă  nouveau que tout est possible. »

Les personnages

La jeune fille de l'eauFuyant son passĂ© et son destin, Cleveland Heep « a subi une perte immense », note M. Night Shyamalan. Renonçant Ă  l’exercice de la mĂ©decine, Cleveland travaille comme gardien et homme Ă  tout faire dans un complexe immobilier de la banlieue de Philadelphie. Timide et discret Ă  l’extrĂŞme, les efforts auxquels il se livre pour cacher aux autres sa douleur et sa tristesse l’ont rendu bègue. « Les rĂ©sidents voient en lui un personnage dĂ©pressif et mĂ©lancolique », complète Paul Giamatti. « Cleveland essaie, surtout, de tourner le dos Ă  son passĂ©. C’est pour cela qu’il a acceptĂ© ce modeste emploi, et s’est fabriquĂ© un petit monde secret Ă  l’intĂ©rieur de cet immeuble appelĂ© The Cove. Shyamalan Ă©crivit d’emblĂ©e le rĂ´le pour Giamatti, citĂ© Ă  l’Oscar pour De L’ombre A La Lumiere, après avoir admirĂ© sa prestation, drĂ´le et Ă©mouvante, dans le film indĂ©pendant Sideways. « Il m’avait Ă©poustouflĂ© par son humour, son humanitĂ© et la façon dont il portait ce film sur ses Ă©paules. Peu d’acteurs m’ont fait un tel effet. »

Bryce Dallas Howard fut associĂ©e au projet durant les premières phases de la transposition du conte inventĂ© nuit après nuit par Shyamalan pour le plus grand bonheur de ses jeunes enfants. Au dernier jour de tournage du Village, le rĂ©alisateur lui dĂ©voila l’histoire de La Fille De L’eau. Des mois plus tard, après avoir projetĂ© Le Village Ă  l’actrice et ses parents, Shyamalan dĂ©clara Ă  Bryce que le rĂ´le de Story lui revenait. « Je me suis affaissĂ©e et ai fondu en larmes », se souvient la comĂ©dienne. « Cela fait peut-ĂŞtre mĂ©lo, mais je me sens très proche de Night, et c’Ă©tait très important pour moi de participer Ă  son film. »

« Ce fut un moment fort et un signe de confiance de ma part », souligne Shyamalan. « Je n’avais pas encore Ă©crit le script, mais je savais dĂ©jĂ  que je voulais Bryce pour ce film. »

L’application du maquillage corporel intĂ©gral, quasi translucide et Ă©tanche, de la comĂ©dienne demandait chaque jour trois heures de travail. « Story n’est pas habituĂ©e Ă  vivre sous les sunlights ! Elle Ă©volue principalement dans l’eau, d’oĂą sa texture de peau si particulière, » remarque encore l’actrice.

Les mondes du « Cove »

La jeune fille de l'eauLa Fille De L’eau a Ă©tĂ© tournĂ© intĂ©gralement Ă  Leavittown (Pennsylvanie), Ă  quelque 35 km de Philadelphie, sur le site d’une ancienne fabrique de cassettes 3M. La propriĂ©tĂ© de 32 hectares fournit Ă  la production tout l’espace nĂ©cessaire Ă  la construction du dĂ©cor clĂ© du film, l’immeuble du « Cove », ainsi qu’un entrepĂ´t pour les dĂ©cors intĂ©rieurs, l’atelier et les bureaux, et un grand bassin (autrefois utilisĂ© par 3M contre les incendies) pour les sĂ©quences subaquatiques. Le « Cove » est un complexe en fer Ă  cheval, regroupant 57 appartements sur 5 Ă©tages autour d’une cour centrale, d’une piscine et d’un bungalow situĂ© Ă  la lisière d’une grande Ă©tendue boisĂ©e. L’ensemble fut construit de toutes pièces et mis en place sous la houlette du chef dĂ©corateur Martin Childs.

PlutĂ´t que de doter l’immeuble d’une architecture gothique connotĂ©e « thriller », Childs et Shyamalan optèrent pour un look neutre qui ne rĂ©vĂ©lerait rien de ses occupants et n’anticiperait pas sur le dĂ©roulement de l’histoire. « Nous avons dĂ©cidĂ© de crĂ©er un bâtiment neutre, dont ses habitants lui donnent du caractère. D’une certaine façon, Le « Cove » est une page blanche sur laquelle l’histoire pouvait s’Ă©crire », explique Childs.

La piscine est non seulement le sas par lequel Story pĂ©nètre dans le monde des humains, mais aussi le point de rencontre entre l’immeuble, la forĂŞt et les mystères de l’univers mythologique de Story. Les parois de la piscine furent peintes dans un dĂ©gradĂ© de bleu de plus en plus sombre Ă  mesure qu’on s’enfonce dans ses profondeurs. En hommage Ă  Hitchcock, Shyamalan et Childs, qui ont le goĂ»t du dĂ©tail, l’Ă©quipèrent d’une grille dont le motif reproduit celui de la grille d’Ă©gout de L’inconnu Du Nord-Express Ă  travers laquelle un personnage laissait malencontreusement tomber une pièce Ă  conviction.

Les gardiens du Monde Bleu

La jeune fille de l'eauLe Monde Bleu est un pur produit de l’imagination de Shyamalan, ainsi que les crĂ©atures qui en assurent la garde. « C’Ă©tait amusant d’inventer quelque chose d’entièrement nouveau », assure le rĂ©alisateur. « Je devais nĂ©anmoins justifier le fait que ces crĂ©atures existent Ă  notre insu, sans jamais se faire remarquer. La rĂ©ponse ? Leur donner des formes et propriĂ©tĂ©s du monde vĂ©gĂ©tal. »

Ces crĂ©atures marquent l’aboutissement d’un travail complexe, associant effets mĂ©caniques et infographiques. Les versions animatroniques 3D du « Scrunt » et des « Tartutic » furent rĂ©alisĂ©es par les spĂ©cialistes de la sociĂ©tĂ© Spectral Motion Inc. Leur Ă©lectronique Ă©tait protĂ©gĂ©e par un revĂŞtement en aluminium 100% Ă©tanche, rendu indispensable par les nombreuses scènes d’averse. Les « Scrunts » Ă©taient en mesure de marcher, de courir et d’arborer quantitĂ© d’expressions grâce aux efforts conjoints de quatre Ă  six marionnettistes de Spectral Motion pilotant leur ordinateur et leur tĂ©lĂ©commande.

Chacun des trois « Tartutic » Ă©tait interprĂ©tĂ© par un acteur distinct, dotĂ© d’une combinaison corporelle en latex et d’une tĂŞte mĂ©canique contrĂ´lĂ©e par deux marionnettistes. Le « Grand Eatlon », aussi Ă©lĂ©gant qu’Ă©thĂ©rĂ©, fut dessinĂ© par McCreery et matĂ©rialisĂ© en images de synthèse par les brillants artistes et techniciens D’Ilm, Ă©galement responsables des effets infographiques requis dans les scènes des « Scrunt » et des « Tartutic ». « C’est un tel bonheur de travailler avec Ilm », dĂ©clare Shyamalan. « J’ai vu La Guerre Des Étoiles Ă  7 ans et avais Ă©tĂ© Ă©bloui par leurs crĂ©ations. J’ai l’impression de boucler la boucle en travaillant aujourd’hui avec eux. »

Paul Giamatti

Paul Giamatti

Paul Giamatti (Cleveland Heep)

S’Ă©tant fait remarquer pour ses compositions subtiles, souvent primĂ©es et saluĂ©es par la critique, Paul Giamatti s’est imposĂ© comme l’un des comĂ©diens les plus douĂ©s de sa gĂ©nĂ©ration. Avec De L’ombre Ă€ La Lumière de Ron Howard, il a dĂ©crochĂ© une citation Ă  l’Oscar® et au Golden Globe, ainsi que le Screen Actors Guild Award et le Broadcast Film Critics’ Award du meilleur second rĂ´le. Cet Ă©tĂ©, Giamatti a prĂŞtĂ© sa voix au film d’animation familial The Ant Bully, aux cĂ´tĂ©s de Julia Roberts, Nicolas Cage et Meryl Streep, et a aussi tenu un des rĂ´les principaux de The Illusionist, rĂ©alisĂ© par Neil Burger, avec Edward Norton et Jessica Biel.

Il tourne actuellement The Nanny Diaries, adaptation du best-seller par le tandem Springer Berman et Pulcini pour les frères Weinstein. En 2004, sa crĂ©ation du personnage d’Harvey dans American Splendor de Shari Springer Berman et Robert Pulcini lui a valu les Ă©loges de la critique ainsi qu’une citation Ă  l’Independent Spirit Award et le prix du National Board of Review. Pour la tĂ©lĂ©vision, Giamatti a participĂ© Ă  The Pentagon Papers aux cĂ´tĂ©s de James Spader, Ă  Winchell pour HBO avec Stanley Tucci et Ă  If These Walls Could Talk II de Jane Anderson.

 

Bryce Dallas Howard

Bryce Dallas Howard

Bryce Dallas Howard (Story)

Bryce Dallas Howard a fait ses dĂ©buts dans Le Village de M. Night Shyamalan, face Ă  Adrien Brody, Joaquin Phoenix et Sigourney Weaver. Howard a rĂ©cemment campĂ© le personnage principal de Manderlay de Lars Von Trier, la suite de Dogville. Elle y joue aux cĂ´tĂ©s de Lauren Bacall, de Chloe Sevigny, de Danny Glover et de Jeremy Davies. Le film a fait l’ouverture du Festival de Cannes en 2005. Elle partagera prochainement avec Kevin Kline la vedette de l’adaptation shakespearienne de Kenneth Branagh, Comme Il Vous Plaira.

DiplĂ´mĂ©e de la Tisch School of the Arts program de la New York University, Howard a immĂ©diatement commencĂ© Ă  travailler pour le théâtre, interprĂ©tant Marianne dans Tartuffe pour une production Roundabout Ă  Broadway, Rosalind dans Comme il vous plaira, Sally Platt dans House/Garden d’Alan Ayckbourn dans une production du Manhattan Theater Club, et a incarnĂ© Emily dans Our Town, une production du Bay Street Theater Festival. Bryce Dallas Howard tourne actuellement Spider-Man 3 de Sam Raimi aux cĂ´tĂ©s de Tobey Maguire, Kirsten Dunst et Thomas Haden Church.

 

M. Night Shyamalan

M. Night Shyamalan

M. Night Shyamalan (Réalisateur/Scénariste/Producteur)

La Jeune Fille De L’eau est le septième film de M. Night Shyamalan après Praying With Anger, Wide Awake, Sixième Sens, Incassable, Signes et Le Village. Le phĂ©nomĂ©nal succès de son thriller fantastique Sixième Sens a fait de Shyamalan l’un des jeunes rĂ©alisateurs les plus sollicitĂ©s d’Hollywood. Sixième Sens devint en quelques semaines l’un des titres les plus populaires de l’histoire du cinĂ©ma, et a continuĂ© Ă  battre des records dans ses Ă©ditions vidĂ©o après avoir remportĂ© six nominations Ă  l’Oscar®, dont celle du meilleur film et deux pour Shyamalan (meilleur rĂ©alisateur et meilleur scĂ©nario original). Le film a obtenu de surcroĂ®t trois People’s Choice Award du meilleur film, du meilleur film dramatique et du meilleur acteur, pour Bruce Willis. Shyamalan a de nouveau fait appel Ă  Willis pour Incassable, oĂą il jouait aux cĂ´tĂ©s de Samuel Jackson.

Après Incassable, Shyamalan a obtenu un incroyable succès planĂ©taire avec le thriller surnaturel Signes, avec Mel Gibson et Joaquin Phoenix. Dans son dernier film, Le Village, il avait choisi un casting aussi prestigieux, avec Ă  nouveau Phoenix, Bryce Dallas Howard (La Fille De L’eau), ainsi qu’Adrien Brody, William Hurt et Sigourney Weaver.

Shyamalan a commencĂ© a rĂ©aliser des films Ă  l’âge de 10 ans dans sa ville natale de Philadelphie. A 16 ans, il terminait son 45ème court-mĂ©trage. A 17 ans, il annonce Ă  ses parents, tous deux mĂ©decins, entourĂ© des photos de 12 mĂ©decins de la famille, qu’il a dĂ©cidĂ© de suivre les cours de rĂ©alisation de la New York University Tisch School of the Arts, bien qu’il ait obtenu son bac avec mention et qu’on lui ait octroyĂ© des bourses pour de nombreuses universitĂ©s prestigieuses.

Durant sa dernière annĂ©e Ă  NYU, il rĂ©dige un scĂ©nario d’une grande sensibilitĂ© inspirĂ© par certains moments de sa vie, intitulĂ© Praying with Anger, portant sur un jeune Ă©tudiant amĂ©ricain en Ă©change universitaire qui rentre en Inde et se retrouve Ă©tranger dans son propre pays. En 1992, ayant obtenu des fonds pour rĂ©aliser son premier long mĂ©trage Ă  petit budget, Shyamalan tourne cette histoire en Inde. Il y est Ă  la fois scĂ©nariste, rĂ©alisateur, producteur et comĂ©dien. Ce film a Ă©tĂ© sĂ©lectionnĂ© pour ĂŞtre projetĂ© dans la prestigieuse catĂ©gorie des First Look Series dans la New York Foundation of the Arts, et fut nommĂ© en 1993 au Premier Film de l’AnnĂ©e par l’American Film Institute de Los Angeles.

L’annĂ©e suivante, Shyamalan a Ă©crit un autre scĂ©nario introspectif, Lobor of Love, qu’il a vendu Ă  la 20th Century Fox. En juin 1995, Columbia Pictures lui demande d’Ă©crire l’adaptation Ă  l’Ă©cran de Stuart Little, d’après le grand classique du mĂŞme nom adorĂ© par les enfants. Son second film, Wide Awake, avec Rosie O’Donnel, Denis Leary, Dana Delaney et Robert Loggia sort en 1997. TournĂ© entièrement Ă  Philadelphie, le film raconte l’histoire de la proximitĂ© entre un petit garçon Ă©levĂ© dans une Ă©cole catholique et son grand-père. Shyamalan a crĂ©Ă© sa propre entreprise de production, Blinding Edge Pictures, installĂ©e dans la banlieue de Philadelphie oĂą il rĂ©side avec sa femme et leurs deux filles.

Données techniques

 

DVD La jeune fille de l'eauLangues : Français, Anglais 5.1 Dolby Digital

Sous-titres : Français, Anglais, Néerlandais, Arabe

Durée : 95 mn environ

Date de sortie : 28 février 2007

  • La Jeune Fille de L’eau : Un conte fantastique
  • Les reflets de La Jeune Fille de L’eau
  • Scènes inĂ©dites
  • Auditions
  • BĂŞtisier
  • Teaser / Trailer
  • Bande-annonce originale
  • Bonus supplĂ©mentaires avec la fonction DVD-Rom

Disponible en HD-DVD et Blu-Ray Disc

 

avatar A propos de l'auteur : fandecine (217 Posts)

Administrateur du site Ciné Blog. Passionné de S-F, fan d'Isaac Asimov et Philip K. Dick, j'ai créé en 2005 le site Fan de Cinéma. J'aime le cinéma de Kubrick, de Tim Burton, de terry Giliams et de Ridley Scott. Je suis en général plutôt bon public et je ne m'attache pas tant à la facture des films qu'a l'histoire qui m'est contée. En dehors de ma passion pour le cinéma, je dirige une petite Web Agency.


ClassĂ© dans : En DVD · Mots-ClĂ©s: , ,

Contenus sponsorisés
loading...

Commentaires Clos.